La livraison de colis par drone est une réalité. Tous les grands noms de la livraison du dernier kilomètre travaillent sur le sujet. Certains comme DPD ou La Poste disposent déjà de lignes commerciales en activité. Comment fonctionnent ces solutions de livraison par drone ? Quels colis sont-ils concernés et dans quelles zones ? Verra-t-on demain des nuées de drones autonomes défiler au dessus de nos toits pour de la livraison par drone urbaine ? Eléments de réponse.

La livraison par drone est déjà une réalité

A Reykjavík en Islande, le site de vente en ligne AFA livre ses produits avec des drones. Encore en phase de rodage, le service est limité à un rayon quelques kilomètres soit la portée nécessaire pour atteindre la proche banlieue de la capitale islandaise.

Le service de livraison par drone de la maison mère de Google, Alphabet, baptisé Wing, a déjà livré plus de 100 000 colis. Elle opère notamment au dessus de la ville de Logan en Australie qui compte environ 300 000 habitants. Les habitants peuvent commander des plats préparés, de l’épicerie, des aliments pour animaux ou des vêtements.

La Poste, via sa filiale DPD, revendique la première ligne commerciale régulière mondiale pour des livraisons de colis par drone et cela se passe dans le Var. Le service de transport par drone exploite un couloir aérien long de 15 kilomètres entre les communes de Saint-Maximin-La-Sainte-Baume et Pourrières.

Amazon n’est pas en reste. Le géant de l’e-commerce a présenté, dès l’été 2014, un projet d’utilisation de l’espace aérien situé entre 60 et 120 mètres, donc à basse altitude, pour le déploiement de drones.

Lire notre article sur l’utilisation des drones dans les entrepôts logistiques

Concrètement, comment se déroule une livraison par drone ?

Le client passe une commande en ligne qui est préparée et emballée de façon classique par les équipes logistiques. Le système ERM envoie les informations de livraison au serveur qui centralise le routage des drones. Chaque drone dispose d’un GPS. Son emplacement est transmis en temps réel au serveur pour envoyer des notifications de livraison au client.

Les opérateurs de drones livreurs ont opté pour des mécanismes de livraison des colis différentes.

Le drone livreur de DPD

Pour DPD, le drone décolle depuis une plateforme déployée depuis une camionnette de livraison stationnée à proximité du point de dépose du colis.

Lors de sa tournée, si le livreur a des colis pour les clients situés dans la zone de livraison du drone, il gare son véhicule sur un emplacement dédié à pour réaliser les manœuvres de préparation du vol et demander l’autorisation de décollage à l’opérateur Atechsys,

Une fois arrimé à la nacelle du drone, celui-ci décolle vers sa destination, à savoir une borne en forme d’entonnoir située à proximité de la mairie. Le drone y largue son colis sans atterrir puis revient à son point de départ. Un accusé de livraison est envoyé par SMS à un employé de la mairie qui le livre en mains propres au destinataire final.

Le drone livreur de Wing

Wing dispose d’un aérodrome dédié à ses drones. Chaque drone se pose au plus près de la plateforme logistique au moyen d’un QRcode dédié dessiné au sol. Un opérateur vient clipser à sa nacelle le colis à transporter par voie aérienne.

Le drone communique sa position en vol au client final via une application mobile de suivi en temps réel. La livraison en elle-même s’effectue au moyen d’un filin qui descend le colis en douceur directement dans le jardin du client final. Une fois posé au sol, il se détache automatiquement du filin. Le drone retourne à sa base de départ.

Pour éviter le risque de chute, le drone est muni de 12 rotors indépendants et de plusieurs batteries. En cas de moindre défaillance, il est automatiquement retenu à la base de départ pour réparation.

Quels sont les contraintes pour la livraison par drone ?

Depuis 2012, plus de 300 millions de dollars auraient été investis dans la livraisons de marchandises par drones.

Techniquement, les drones de Wing peuvent accéder à un rayon d’environ 10 kilomètres depuis leur point de départ pour une livraison en six minutes. Sa capacité de transport reste limitée à des colis de moins de 1,2 kg.

Le drone de DPD peut parcourir 20 kilomètres et transporter une charge utile de 3 kilos. Il se déplace à 30 km/h. Il dispose d’un parachute autonome qui se déclenche automatiquement en cas de chute.

Le principal frein reste le bruit émis par l’appareil. Des progrès considérables ont toutefois été réalisé pour réduire les nuisance sonores.

Quels sont les avantages d’un service de livraison par drone ?

L’argument numéro 1 est le gain de temps. La Poste indique qu’il suffit de 8 minutes par drone contre 30 minutes en voiture habituellement. Le chauffeur économise ainsi l’équivalent de 20 Km ce qui réduit également le risque d’accident routier.

La livraison par drone est aussi plus économique. Selon Amazon, plus de 85% des colis qu’ils livrent coûtent moins de 6 euros. Les frais de livraison trop élevés peuvent donc représenter un frein à l’achat. La livraison par drone permettrait donc d’augmenter considérablement la marge des e-commerçants sur une grande majorité de colis.

Les drones sont un choix de livraison plus respectueux de l’environnement. Ils fonctionnent à l’électricité et sans émissions de carbone lors de leur fonctionnement. Demain, des piles à hydrogène pourront considérablement augmenter leur portée et puissance.

La FEVAD annonce un taux de réussite de livraison de 95%.