Chute de palettier : quelle sécurité mettre en place ?

Une fausse manoeuvre, une palette qui glisse, un choc trop violent contre une armature.. et c’est un drame. le risque de chute de palettier est faible mais possible. Il existe des contre-mesures.

Le risque de chute d’une charge

Le premier risque en entrepôt : la chute de charge. Ce danger survient principalement lors du chargement ou du déchargement des palettes. Il peut s’agir de manipuler directement la palette concernée ou celles à proximité. Les conséquences peuvent être graves, notamment si un opérateur est présent dans la zone d’impact.

Plusieurs facteurs peuvent causer la chute d’un colis :

  • La rupture de la palette
  • Un empilement inapproprié ou un déséquilibre des colis
  • Une profondeur de rack non conforme aux palettes
  • Des allées trop étroites pour les véhicules de manutention
  • Un sol dégradé affectant la stabilité des engins
  • L’usure des engins de manutention
  • Des erreurs de manipulation

L’effondrement d’un palettier

Les racks à palettes, bien qu’ils semblent robustes, sont en réalité conçus pour un « usage normal ». Cela signifie qu’ils ne sont pas prévus pour résister à des contacts brusques ou à des manipulations brutales des caristes.

Ces structures présentent donc une certaine fragilité. Leur apparence robuste, surtout lorsqu’elles sont chargées, masque leur nature de construction squelettique, qui dépend de la rigidité de ses composants, de la solidité des accroches entre les lisses et les montants, ainsi que de l’ancrage au sol. Cela est d’autant plus vrai sauf dans le cas où des contreventements sont installés.

Les racks à palettes font face quotidiennement à de multiples sollicitations. Les impacts locaux, les chocs, le frottement des chariots ou des palettes contre la structure, les poussées et tractions lors de la mise en place des charges, l’effet dynamique des palettes lors d’une dépose brutale, et la pression des châssis des chariots sur les montants dans des allées trop étroites, sont autant de facteurs qui menacent leur intégrité.

Les solutions pour réduire le risque de chute de palettier ou de marchandises

Les dispositifs de protection contre la chute d’objets

Ces dispositifs sont essentiels pour sécuriser les espaces de stockage. Installés sur les lisses ou derrière les casiers, ils préviennent efficacement la chute d’objets des rayonnages, en particulier quand ces derniers surplombent ou jouxtent des zones de circulation ou des allées piétonnes.

Parmi ces équipements de sécurité, on trouve :

  • Des filets, des panneaux grillagés ou des treillis, qui agissent comme des barrières physiques.
  • Des barres de sécurité, qui renforcent la stabilité des objets stockés.
  • Des barres de support, qui offrent un support additionnel pour les charges.
  • Des butées arrière, qui empêchent les objets de glisser hors des rayonnages.
  • Des têtes d’échelles allongées aux extrémités des rangées, pour une protection accrue.

Ces filets, panneaux grillagés et treillis sont particulièrement importants dans la prévention des accidents liés à la chute d’objets.

Solutions de renforcement structurel pour prévenir l’effondrement des charges

Dans le domaine de la sécurité des rayonnages, il existe des solutions conçues pour augmenter la capacité de charge des structures. Bien qu’elles renforcent la stabilité, il est important de rappeler que ces mesures ne doivent pas inciter à dépasser les limites de charge maximales établies. Parmi ces solutions, on trouve :

  • Les traverses de renfort pour palettes : Elles sont positionnées perpendiculairement aux lisses et jouent un rôle crucial dans la prévention de la chute de palettes, notamment celles de qualité inférieure ou mal positionnées.
  • Les contreventements : Ces profils métalliques améliorent la stabilité longitudinale des rayonnages. Ils peuvent être fixés horizontalement ou verticalement sur les montants et sont équipés d’un tendeur pour ajuster la rigidité nécessaire.

Les barres de sécurité et les barres de support

Les barres de sécurité

Ces éléments, installés perpendiculairement aux lisses des palettiers, jouent un rôle crucial dans le maintien des charges, généralement palettisées. Leur utilisation est vivement conseillée pour prévenir la chute des charges, surtout en l’absence d’autres dispositifs anti-chute (comme les panneaux de treillis métalliques).

Pour garantir leur efficacité, il est important que ces barres soient solidement fixées aux lisses, évitant ainsi tout déplacement latéral. Elles sont typiquement installées par paires pour chaque emplacement de palette.

Les barres de support

Ces composants, également installés perpendiculairement aux lisses, sont conçus pour soutenir des charges palettisées ou non, lorsque les dimensions de ces dernières rendent impossible leur positionnement direct sur les lisses.

Dans le cas de charges palettisées, on parle spécifiquement de « barres de support de palette ». À la différence des barres de sécurité, les barres de support sont spécialement conçues pour supporter seules une charge lorsque la dimension de cette dernière ou la résistance/type de la palette utilisée ne permet pas un dépôt direct sur les lisses.

Les butées arrière

Il s’agit de dispositifs situés à l’arrière des compartiments de palettier, servant à définir la profondeur de l’alvéole. Ces butées, pouvant être horizontales ou verticales, jouent un rôle clé dans la prévention du basculement des palettes vers les allées de service.

Leur présence assure une limitation de la profondeur d’insertion des palettes, contribuant ainsi à la sécurité globale du stockage.

Protections passives

Pour éviter que les extrémités des rangées de rayonnages (pieds et partie basse des montants) ne soient endommagées par des chocs, il est essentiel d’installer des protections adaptées. Des protections de pieds d’échelle ou des glissières au sol, résistantes et d’une hauteur minimale de 400 mm, sont recommandées.

Ces dispositifs doivent être choisis en fonction des types de chariots utilisés dans l’entrepôt et placés de manière à ne pas causer leur renversement.

De plus, les pieds d’échelle situés entre les rangées, susceptibles d’être heurtés par les chariots durant leur circulation ou lors de manœuvres, doivent également bénéficier d’une protection adéquate.

Une solution efficace consiste à fixer au sol, devant chaque pied d’échelle, un sabot de protection d’au moins 400 mm de haut. Ces mesures renforcent la sécurité et préservent l’intégrité des structures de stockage.

Souscrire à une assurance spécifique

Une police d’assurance multirisque pour hangars et entrepôts offre une couverture complète. Elle inclut la responsabilité civile, couvrant ainsi les dommages causés à autrui, et protège également les locaux et les équipements.

Cette assurance est conçue spécifiquement pour sécuriser les hangars et entrepôts, ainsi que les biens et équipements qu’ils contiennent.

La couverture s’étend à divers risques :

  • Incendies, par exemple dus à un problème électrique dans l’entrepôt.
  • Dégâts liés aux catastrophes naturelles affectant un hangar agricole.
  • Actes de vandalisme ou vols, particulièrement critiques si des biens de valeur sont stockés.
  • Bris de glace.
  • Dégâts des eaux.

Il est cependant crucial de se pencher sur les exclusions de votre contrat, car chaque assureur a ses propres limitations en matière de couverture.

Enfin, la garantie de rééquipement à neuf est une autre composante essentielle. Elle assure une indemnisation à la valeur neuve pour une durée déterminée en cas de dommage sur l’un de vos équipements, en fonction de la nature des marchandises stockées.

Maintenir ses racks en bon état et les faire auditer une fois par an

Le respect des normes pour les installations de stockage est fondamental… mais pas toujours bien respecté. D’ailleurs, nous avons une check-list si vous souhaitez vérifier l’état de vos palettiers.

La norme Européenne NF EN 15635 et les recommandations INRS ED771 exigent que les structures de stockage métalliques soient inspectées annuellement par un organisme externe.

Pour rappel, selon le Code du Travail (article R.233-1), le chef d’entreprise doit assurer la conformité permanente des installations avec les normes techniques initiales et effectuer les réparations nécessaires indiquées par des contrôles réguliers ou les rapports d’experts.

La norme NF EN 15635 stipule aussi que :

  • Des panneaux résumant les caractéristiques des racks doivent être visibles et accessibles.
  • Ces panneaux doivent être vérifiés pour garantir que les informations correspondent à l’installation en place.
  • L’entreprise doit désigner un responsable pour la sécurité des équipements de stockage.

Ce respect des normes est essentiel pour garantir la sécurité dans les espaces de stockage.