06 35 511 845 ads.rayonnage@gmail.com

De façon générale, le cahier des charges est un document ayant pour rôle de définir les besoins d’un client. Il permet au prestataire qui fournit le bien ou le service de le dimensionner de façon adéquate, aussi bien en terme de contraintes techniques qu’en terme de tarif. Pour un rayonnage industriel, le cahier des charges est aussi une excellente base de travail.

Le client doit communiquer à l’installateur des données sur son projet de stockage futur. À partir des impératifs fixés par le cahier des charges, charge au fournisseur du rayonnage d’en garantir la résistance mécanique, la rigidité et la stabilité. C’est une question de sécurité qui est – pour nous – un pré-requis absolu.

Nous vous proposons ci-dessous une liste de points clefs à mentionner dans votre cahier des charges. ADS peut vous assister dans son élaboration. Il n’est pas toujours facile de bien dimensionner son besoin et son évolution future.

Quelle implantation pour votre rayonnage ?

Les rayonnages sont généralement conçus pour supporter des températures supérieures ou égales à –10°C. En dessous de cette température, des précautions particulières sont à prendre dans le choix des aciers et pour les méthodes de fabrication du matériel. Les rayonnages installés à l’extérieur d’un bâtiment doivent aussi pouvoir résister à la neige et au vent. L’agressivité du milieu ambiant (salinité, humidité, pollution, agents corrosifs…) doit aussi être stipulée le cas échéant.

De façon générale, plus on a de détails sur le lieu de stockage, plus la solutions proposée sera adaptée. Vous pouvez donc si possible fournir les plans du local, avec les issues de secours et les servitudes (réseau de détection d’incendie, descentes d’eaux pluviales…) ce qui permettra d’optimiser l’implantation du rayonnage et sa typologie (dimension, hauteur etc…).

Sachez-le, les rayonnages sont autostables. Il est donc déconseillé de relier rayonnage lourd à la structure du bâtiment.

En savoir plus sur les différents types de rayonnages

Quelles dimensions pour les charges à stocker ?

On distinguera les charges individuelles, sur palettes, en caisses-palettes, en conteneurs. Puis, on s’attachera à définir leurs caractéristiques : dimensions hors tout et par conséquent volume, position de leur centre de gravité, leur poids bien sûr afin de déterminer la charge maximale à prévoir.

La nature et la résistance du sol est également un paramètre important. Les sols en béton sont capables de supporter une pression de 45 à 70 kg/cm2. Cependant, l’indication de la charge admissible uniformément répartie ne suffit pas. IL faut aussi s’assurer de la capacité du sol à supporter des charges localisées.

Certains sols (enrobés, dalles préfabriquées) ont une faible capacité de charge et peuvent présenter une assise irrégulière. De plus, l’épaisseur de la dalle est importante pour dimensionner les fixations. Il convient de faire attention aux joints de dilatation et bien sûr à la planéité du sol. Un calage excessif est dangereux et à proscrire. Les normes de tolérance sont précises.

Montage et livraison des rayonnages

Le cahier des charges doit également stipuler si le matériel de stockage doit être acheminé et monté sur place. Eventuellement, un ancien matériel peut être enlevé et stocké par nos soins à votre demande. La revente d’occasion d’un rayonnage d’occasion peut être une prestation complémentaire.

En savoir plus sur le rayonnage d’occasion