Pour gagner en temps, en efficacité et donc en productivité, la gestion d’un entrepôt doit être pensée et optimisée pour la meilleure performance possible. La croissance exponentielle du e·commerce et la multitude de commandes qui en découle demande une organisation logistique de pointe et parfaitement opérationnelle. Voyons dans cet article 3 solutions innovantes qui vont venir répondre à ce besoin de résultats et de rendement des entrepôts.

L’innovation au service des entrepôts

Des notions telles que l’automatisation, la robotisation et la numérisation sont désormais parties intégrantes du quotidien de l’organisation des entrepôts. La logistique se doit d’être toujours plus performante et les délais toujours plus courts pour satisfaire le client pressé du XXIᵉ siècle.

L’Intelligence Artificielle (de plus en plus fréquemment abrégée “IA”) est au cœur de la révolution que vit l’industrie à notre époque. Les nouvelles technologies permettent entre autres l’automatisation de tâches répétitives et chronophages. Les systèmes informatiques, puisque sans défaillance, permettent d’améliorer la productivité et rendent les données collectées infaillibles. Un concept est né de ces innovations, le WMS (Warehouse Management System, comprenez solution de gestion d’entrepôt).

Le WMS comprend un ensemble de logiciels dédiés aux processus logistiques d’un entrepôt. Cet outil permet d’accroître le pouvoir d’action des employés et de maîtriser au plus près les coûts et les ressources. Vous pouvez lire à ce sujet notre article sur les innovations pour automatiser un entrepôt.

3 méthodes innovantes qui viennent révolutionner l’entrepôt

  1. La vision picking (ou réalité augmentée).

Les employés sont guidés tout au long des opérations de commande à l’aide de lunettes connectées. Elles scannent automatiquement le code barre du produit. Ainsi, l’opérateur garde les mains libres pour une totale autonomie de travail. Les informations collectées par les lunettes connectées sont le lieu de stockage des produits, le mode de chargement (palette ? carton ?), la quantité demandée, etc. Elles peuvent prendre des photos à tous les stades de la commande pour une diffusion complètement transparente des informations. Ces lunettes sont très simples d’utilisation et ne demandent aucune formation. En outre, elles permettent d’éviter, presque totalement, le risque d’erreur.

  1. Les robots collaboratifs

Pourquoi “collaboratifs” ? Parce qu’ils collaborent avec nous, les humains ! Ces robots effectuent des tâches répétitives, pénibles et chronophages. Souvent appelés “Cobots” (association des mots “collaboration” et “robot”) sont des sortes de bras robotisés infaillibles et infatigables…

Ils ont la faculté de pouvoir manipuler des produits de poids conséquents et en grande quantité. Le travailleur est ainsi soulagé des tâches pénibles comme ici le port de charges lourdes. Les chiffres nous apprennent que d’ici à 2025,la robotisation viendra diminuer le coût du travail dans les entreprises de 16 %.

  1. La Radio-Frequency Identification

Comprenez ici la technologie d’identification automatique. Cette méthode utilise le rayonnement radiofréquence pour identifier les produits porteurs d’étiquettes, lorsque ceux-ci passent près d’un poste de contrôle (lecteur) prévu à cet effet. Le parcours du produit peut ainsi être suivi en temps réel, du départ de l’entrepôt à la livraison chez le client. Grâce à cette traçabilité sans faille, le risque de perte est quasi nul.

L’avenir est déjà dans les entrepôts avec les solutions innovantes sans cesse apportées pour promouvoir la productivité, et de ce fait, la rentabilité. Et il y a fort à parier que les progrès à venir viendront encore nous étonner et optimiser toujours plus le fonctionnement des entrepôts.